Comment se former sur internet ?

Avec l’avènement d’internet, les possibilités d’auto-formation ont décuplé. Certaines sont gratuites, d’autres payantes, mais toutes peuvent aider à se développer. Petit tour d’horizon.

Les Mooc

Les Massive Open Online Courses se sont démocratisés grâce à des sites comme Coursera, OpenClassroom ou encore Udemy. Sur chacune de ces plateformes, vous pouvez trouver des cours et des leçons sur des sujets ultras variés comme le design, le développement, mais aussi des plus classiques comme la stratégie et le management. Les avis sur Coursera sont très positifs, car la plateforme met en ligne des cours de grandes universités du monde entier. Sur Udemy ou OCR, ce sont des professionnels de métiers qui donnent des formations plus accès sur le pratique que le théorique.

Les vidéos

Vous voulez apprendre After Effect ou Final Cut Pro ? Toutes les ressources sont accessibles gratuitement sur YouTube si vous savez quoi chercher. Des tutos de Youtubers et influenceurs reconnus peuvent vous faire progresser très rapidement et affûter votre style si vous êtes dans la partie créative.

Les sites

Les forums de discussions, les blogs techniques ou autres wikis sont aussi des ressources de qualité, très proche de ce que l’on pouvait trouver il y a longtemps dans les bibliothèques. Certains pensent que le monde vit actuellement sa troisième transformation après l’écriture et l’impression. Le savoir passe des bibliothèques au creux de la main grâce au smartphone. Et on ne va pas s’en plaindre.

Fitbit lance une nouvelle montre sportive et connectée

Fitbit était le leader incontesté du marché des capteurs d’activité en 2016. Depuis, la firme rencontre de plus en plus de concurrence avec notamment l’Apple Watch et les bracelets entrés de gamme de Xiaomi. C’est pour contrer la marque à la pomme que la startup vient de sortir son nouveau modèle, la Fitbit Ionic.

Cette nouvelle montre connectée va sortir dans les prochaines semaines et met l’accent sur le sport. Elle embarque un capteur cardiaque, un GPS et est waterproof. Elle s’attaque directement à l’Apple Watch, dont la Series 3 vient d’être dévoilée lors de la keynote d’Apple du 12 septembre.

Fitbit invite également les développeurs d’application à s’intéresser à sa plateforme, car la différence entre une montre de sport et une montre connectée, c’est la présence d’application.

Autre nouveauté intéressante : le paiement sans contact. Après avoir racheté la société Coin il y a quelques mois, l’arrivée de la fonctionnalité était attendue, et porte le nom de Fitbit Pay. Apple Pay, Android Pay, Samsung Pay… les créatifs ne se sont pas beaucoup creusés pour trouver le nom.

La Fitbit Ionic va cependant avoir beaucoup de mal à s’imposer, son design est loin d’être à la hauteur de celui des modèles Apple, l’autonomie est cependant meilleure (4 jours contre 1 jour pour la firme de Cupertino). Le prix quant à lui est dans les mêmes standards que ceux d’Apple avec 349€ le jour de la sortie.

Samsung mise à fond sur Tizen

Le coréen veut se faire sa place sur le marché des capteurs d’acitivtés et des montres connectées. La marque a profité de l’IFA de Berlin pour présenter deux nouveaux produits : le Gear Fit 2 Pro et la Gear Sport. Leurs points communs ? Tizen et le sport.

Le bracelet connecté Samsung Gear Fit 2 Pro est la troisième itération de la marque. C’est une légère évolution du Gear Fit 2, beaucoup plus waterproof pour séduire les passionnés de natation. Comme pour ses montres connectées, le géant utilise Tizen et pousse les développeurs à créer des applications compatibles. Le bracelet va sortir dans les prochains jours pour 229€.

Pour sa Gear Sport, Samsung a choisi de mixer la Gear S2 et la Gear S3. Elle reprend les caractéristiques techniques du troisième modèle de montre connectée, tout en reprenant un form factor plus proche de la S2, et donc plus petit. Ainsi, Samsung allie la puissance de la S3 et la discrétion de la S2. Là encore la firme a mis le paquet sur les développements en promettant des centaines d’applications disponibles lors du lancement.

Pour celle-là par contre, nous ne connaissons ni le prix ni la date de lancement officielle. Au moment de sa sortie, elle sera disponible en noir ou bleu, et intégrera les applications de Speedo et Under Armour.

L’iPhone 8 s’appelera-t-il iPhone X ?

Attendu par les geeks du monde entier, le nouvel iPhone va être présenté par Apple le 12 septembre. Depuis plusieurs mois les rumeurs fusent et son nom ne sera peut-être pas celui prévu. 

L’iPhone 8 pourrait au final s’appeler iPhone X pour cette édition spéciale qui fête les 10 ans du flagship de la marque à la pomme. Ses prix viennent également d’être dévoilés, allant de 999$ à 1199$. Quand on connaît le taux de change normalement appliqué par Apple, on peut largement imaginer un iPhone X à plus de 1000€.

Tim Cook va présenter son nouveau modèle phare le 12 septembre dans la nouvelle salle baptisée Steve Jobs, en l’honneur du fondateur d’Apple. iOS 11 sera également de la partie, tout comme un nouveau modèle d’Apple Watch, que beaucoup de fans attendent de pied ferme après les multiples annonces de montres connectées lors de l’IFA de Berlin.

Un virus sur Facebook Messenger fait des dégâts

Depuis plusieurs jours, un virus tenace se déploie sur Facebook Messenger. Il prend la forme d’un lien vers une vidéo qui vous fera installer le malware. Soyez vigilants.

Le message prend la forme d’un lien raccourci, et souvent accompagné d’un smiley. Si vous recevez un tel message, pensez à demander à votre contact s’il l’a bien envoyé avant de cliquer dessus.

Si vous cliquez vous arriverez sur une page ressemble à un Google qui contient une vidéo composée de photos de votre profile. Si vous cliquez sur l’icône de lecture, le virus sera installé et vous serez immédiatement redirigés.

Ensuite, selon Kaspersky qui a découvert le virus, vous serait mené de page en page pour installer un logiciel pour pouvoir lire la vidéo, et va récolter pas mal d’informations sur vous via les cookies.

Le seul but du virus est de récupérer des informations sur vous à des fins publicitaires, votre ordinateur ne sera pas infecté. Si vous avez été touché par ce virus, nous vous conseillons fortement de désinstaller puis réinstaller votre navigateur en veillant à ne pas avoir des extensions dont vous ne connaissez pas l’utilité.

Bien évidemment la précaution de base étant de ne pas cliquer sur le lien, et surtout avoir un antivirus (il en existe des gratuits très performants) pour pouvoir vous prévenir de ce phising.

La Xbox One ne va bientôt plus être en vente

Quelques jours après l’annonce de la Xbox One X et de la Scorpio Edition, le premier modèle de la marque va définitivement tirer sa révérence pour laisser sa place aux nouveaux.

La Xbox One est sortie il y a maintenant plusieurs années et a été remplacée par la Xbox One S qui a un form factor plus compact. Avec la sortie de la Xbox One X, la gamme devenait plus complexe à comprendre pour les potentiels acheteurs :

  • Xbox One : modèle de base
  • Xbox One S : plus compacte
  • Xbox One X : plus puissante

Le modèle X est sortie pour concurrencer directement la Playstation 4 Pro, et propose des graphismes plus avancés et des performances pouvant sérieusement concurrencer la console haut de gamme de Sony. Il ne restera maintenant au catalogue des consoles de Microsoft, seulement la Xbox One S (à moindre prix) et la Xbox One X (le modèle haut de gamme). Les stocks sont écoulés chez la plupart des marchands, et il est très difficile de trouver aujourd’hui une Xbox One classique.

La Xbox One X sera disponible le 7 novembre et on saura très rapidement si elle peut entrer en compétition avec la PS4 Pro, on si c’est un coup d’épée dans l’eau pour Microsoft. Cette sortie arrive à point nommé avant la fin de l’année et les périodes de fêtes propices à l’achat de jeux vidéos et console. Le modèle haut de gamme de Microsoft proposera une compatibilité avec les jeux Xbox One et 360, tout comme les manettes.

Selon les représentants de la marque, la Xbox One X est la console qui s’est le mieux vendue de tous les temps en précommande chez Microsoft, c’est de très bonne augure pour l’avenir.

IFA de Berlin : le rendez-vous tech européen

Les États-Unis ont le CES, l’Europe a l’IFA. C’est l’événement hardware le plus attendu de l’année avec le MWC, un temps consacré à la maison, il est aujourd’hui l’endroit préféré des marques pour annoncer leurs nouveaux produits pour la fin d’année.

Il est loin le temps où l’Amérique régnait sur le monde tech. Créé en 1926, l’IFA a longtemps été un événement bi annuel. Depuis 2005 il est repassé à un format classique, et se tiendra du 1 au 6 septembre 2017 à Berlin cette année.

Le salon berlinois est notamment connu pour avoir été le témoin de la présentation de la toute première cassette audio, par Philips en 1962.

Les géants de la tech comme Nokia ou Samsung vont présenter leurs nouveaux produits. Le coréen est particulièrement attendu avec son nouveau bracelet le Samsung Gear Fit2 Pro et Nokia y montrera son Nokia 8, annoncé à Londres.

Des marques d’objets connectés comme Fitbit sont aussi amenées à présenter des nouveaux produits, comme la montre connectée qu’ils tuassent depuis le CES 2017. Pour le reste, des marques d’électroménager comme Haier devraient en profiter pour lever le voile sur leurs nouveaux téléviseurs.

À la découverte du Google Home

Si vous suivez l’actualité des assistants vocaux, vous le savez, le Google Home vient de débarquer en France. Cette enceinte ultra connectée pour la maison se place au centre du foyer et a pour objectif principal de faciliter votre quotidien. Mais est-ce vraiment le cas ?

Le Google Home est une enceinte avec un micro à 360°. Il permet d’exécuter des actions à la suite de commandes vocales déclenchées par un « OK Google ». Répondre aux questions simples, créer des rappels, remplir votre liste de courses, le Google va bien plus loin que ces fonctionnalités classiques.

Il permet notamment d’accéder à sa bibliothèque musicale (Spotify, Google Music, Deezer) mais aussi vidéo (Netflix, YouTube). Pour cette dernière, il vous faudra un produit compatible avec la norme GoogleCast (le Chromecast par exemple) pour lancer les vidéos sur votre télévision d’une simple commande vocale.

Pour aller plus loin, le Home propose de piloter les objets domotique comme les ampoules Philips Hue ou les thermostats Nest. Les applications sont aussi de la partie, envie de commander un Uber ? C’est possible. Une pizza ? Bientôt possible en France, et déjà aux USA avec Dominos.

Toutes ces fonctionnalités sont excellentes et les test du Google Home sont plutôt positifs, mais restent quand même la question de la vie privée, car le Home fait encore un peu plus entrer Google dans notre quotidien. A vous de juger, si le jeu en vaut la chandelle. Si vous avez un doute sur les données que Google connaît de vous, faites un tour sur myactivity.google.com/item et vous comprenez que Home ou pas, Google en sait beaucoup sur vous. Cela explique certainement pourquoi la firme est prête à payer 3 milliards de dollars par an à Apple pour rester le moteur de recherche par défaut d’iOS.

Quel est le prix d’un influenceur sur les réseaux sociaux ?

L’influence Marketing est la nouvel tendance à la mode dans la publicité. Avant la marque utilisait les canaux classiques (spots tv, bannières de pubs, etc.) pour faire passer son message. Aujourd’hui les vrais vecteurs de notoriété sont les influenceurs, qu’ils soient blogueurs, Instagramer ou Youtuber. 

Une nouvelle génération d’influenceurs débarque grâce aux réseaux sociaux. Les stars de cinéma sont aujourd’hui aussi populaires que des Youtuber comme Cyprien ou Squeezie. Via leurs plateformes favorites, ces nouveaux génies créatifs sont des vecteurs incontournables pour les marques.

Combien touchent les influenceurs ?

Une étude du site Captiv8 a dressé un tableau des tarifs moyens par postes et en fonction des audiences de ces stars des réseaux sociaux. Un petit Youtuber (entre 100 000 et 500 000 abonnés) reçoit en moyenne 12500$ par campagne de promotion pour une marque. C’est deux fois plus qu’une célébrité Facebook et ses 6250$ de moyenne. Instagram monte en flèche auprès des millenials, même si le prix moyen de 5000$ par photo/vidéo est inférieur à ses deux concurrents.

Influenceurs

Le ration reste ensuite le même au fur et à mesure que l’influenceur fait augmenter sa communauté. Le blogueur de son côté est disrupté par cette nouvelle génération, et monétiser un site classique n’a jamais été aussi compliqué que ces derniers temps.

Les assistants vocaux débarquent en France

Stars du CES 2017, les assistants vocaux débarquent en France, et commencent à trouver leur public. Google a une longueur d’avance sur ses concurrents, mais ces derniers comptent bien ne pas se laisser faire.

Les assistants vocaux existent depuis bien longtemps sur mobile. Google Now, Siri et Cortana se sont partagé le gâteau, mais les possibilités sont maintenant plus grandes, avec notamment les enceintes à contrôle vocal.

Google Assistant débarque

Le successeur de Google Now vient d’être lancé sur les terminaux Android, quelques semaines après la sortie du Google Home. Ce nouvel assistant est propulsé par de l’Intelligence Artificielle, et se montre de plus en plus intelligent au fur et à mesure qu’il est utilisé.

Aujourd’hui, vous ne donnez plus d’ordres avec des requêtes fixes à Google Assistant, mais avez de vraies conversations avec lui. Si vous commencez à lui poser des questions sur Barack Obama, vous pourrez continuer sans préciser à chaque fois que l’information que vous demandez concerne l’ancien président des États-Unis.

Les enceintes vocales se démocratisent

Aux États-Unis, c’est Alexa d’Amazon qui mène la danse, grâce à la gamme Echo. Google Home est arrivé plus tard et le HomePod d’Apple ne sortira pas avant la fin de l’année. De son côté Microsoft peaufine son assistant Cortana, et va l’intégrer à des enceintes, en partenariat avec Harman Kardon, après son arrivée dans les modèles de Xbox One.

Depuis début août, Google a lancé le Home en France, et le succès semble au rendez-vous. Il répond à vos questions d’ordre général, sur votre journée, et vous permet de contrôler vos appareils connectés. Qui dit enceinte, dit musique, et le Home est compatible avec Deezer, Spotify, TuneIn et Google Play Music.